• Les mots d'Élise

Internet et écrans : les armes des dictateurs

Mis à jour : avr. 6


Je suis désabusée, vide, anéantie. Aujourd'hui, je me pose la question : quelles libertés nous reste-t-il dans un monde sur connecté, contrôlé et surveillé ? Quelles libertés nous reste-t-il dans un monde où le moindre mot est enregistré, où les écrans pistent nos moindres faits et gestes ?

Comment lutter face à ses écrans qui vident la tête de nos enfants, qui leur aspirent tout pouvoir de réflexion ? Internet aurait pu être un merveilleux outil de communication, le web aurait pu être une fenêtre ouverte sur le monde. Mais qu'en est-il ?


Internet et la manipulation des esprits, j'ai loupé la marche !



J’ai toujours été quelqu’un de militant, m’insurgeant contre les atrocités de ce monde, m’offusquant de cette civilisation qui broie les plus faibles au nom du sacro-saint pognon !

Je m’engage, je change mon mode de vie, je réduis ma consommation de viande, de plastique, je n’achète aucun produit contenant de l’huile de palme, etc., bref j’essaie d’être une conso-actrice.

Et puis… j’ai des ados. Je transmets, j’éduque, j’impose aussi : « le shampoing solide, c’est nul ! ».

Et puis… j’ai des ados, à qui lorsque je demande qui est Greta Thunberg, me regardent, l’œil vide, incapables de me répondre.

Et puis… j’ai des ados, à qui je demande quelle est la conséquence pour notre planète de la disparition des insectes, qui détournent la tête et retournent sur Insta.

Et puis… j’ai des ados que j’emmerde avec mes convictions.

Et puis… j’ai loupé la marche…

Mais, nous sommes nombreux à avoir loupé la marche, il suffit de lire les commentaires sur les réseaux, pour comprendre que notre monde court à sa perte si nous ne réagissons pas très vite !


L'autre à travers le prisme de la désinformation



Dans le monde, il se vend environ 1,56 milliard de Smartphones par an, soit 130 millions par mois, 352,8 millions d’ordinateurs personnels pour l’année 2011, soit plus de 11 appareils à chaque seconde ; 221,3 millions de tablettes numériques internet par an, soit 480 000 unités par jour.

Allez faire un tour sur le site de ConsoGlobe : https://www.planetoscope.com/electronique/1347-ventes-mondiales-de-tablettes-internet.html, vous aurez les chiffres en temps réel, de quoi donner le tournis !


Tous connectés, pour le meilleur, mais surtout pour le pire


Là où internet aurait pu être un vecteur de liberté, une source d’information inépuisable, il débilite, il désinforme et transforme les internautes en moutons haineux. Un film traite du sujet avec humour, allez voir Idiocratie, il n’est pas très subtil, mais je trouve que cette vision du futur est malheureusement prédicatrice.

Nous sommes littéralement gavés d’images, d’émissions abrutissantes, d’informations que l’on oublie instantanément. Nous sommes devenus une société de nombrilistes, incapable de la moindre empathie. Le lien social se perd sur le socle de l’individualisme.

On ne parle plus à son voisin, la xénophobie est assumée et revendiquée. Les femmes meurent sous les coups d’hommes violents, les enfants triment dans les mines congolaises, des peuples entiers sont décimés ou déplacés pour exploiter les dernières ressources, nos terres sont polluées, on nous empoissonne, etc., et tout ça dans l’indifférence générale. Oh ! J’ai une nouvelle notification ! On m’aime !


Les libertés s'amenuisent, on ne cherche plus à comprendre, on juge et on lapide


Nous ne sommes plus que des spectateurs aux doigts et au cœur atrophiés par nos clics.

Pourquoi cette montée du populisme prend-elle sa source dans les pays riches ? Lisez cet article, la réponse va vous sembler évidente : https://www.franceculture.fr/emissions/le-tour-du-monde-des-idees/le-tour-du-monde-des-idees-du-lundi-03-decembre-2018.

La multiplication des écrans connectés est une aubaine pour manipuler les masses. La première chose qu’un homme assoiffé de pouvoir, souvent à la solde de puissants lobbyistes, fait lorsqu’il est établi est de critiquer, voir évincer, les médias libres afin d'imposer une pensée unique.

Notre seul rempart face à ce lessivage est la culture, comme le dit Salim Boudiaf : « Chaque lecture est un pas en avant pour la liberté et un pas en arrière pour la dictature. »

Partagez ! Allez à la rencontre de l’autre, apprenez à le connaître, tendez-lui la main.

Rappropriez-vous votre jugement, ne laissez plus les autres penser à votre place.


Mais surtout lisez !


Je vous recommande « La nuit des temps » de René Barjavel, « 1984 » et « La ferme des animaux » de Georges Orwell, « Le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley.

Je vous conseille aussi d’aller voir « Demain » de Cyril Dion, « Soleil vert » de Richard Fleischer, « Human » de Yann Arthus-Bertrand.

Ces deux listes sont très courtes en comparaison de l’offre gigantesque qui vous attend. À vous de partir à la découverte du monde. À vous d’explorer les médiathèques pour vous forger votre propre opinion. Devenez acteur !


Je vous invite à partager vos lectures et vos sources d'informations.

“Si tu as une pomme, que j’ai une pomme, et que l’on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j’ai une idée et que l’on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées.” George Bernard Shaw.


#Internet #arme #dictateur #ecrans


Les mots d'Élise

39 boulevard de recouvrance

17100 SAINTES

lesmotsdelise@laposte.net

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now